mardi 27 octobre 2015

Nouveau roman !

DARRYL OUVREMONDE

Impossible de vous parler de Darryl Ouvremonde sans évoquer mon petit frère Stéphane car j'ai commencé la rédaction de ce roman quelques jours après son décès. C'était il y a des années et depuis je n'ai jamais cessé de l'écrire. Ce livre n'est pourtant pas une œuvre triste, c'est même tout le contraire, c'est une ode à la vie, à l'aventure, à la générosité, à tout ce qu'était mon frère. Darryl c'est beaucoup de lui et un peu de moi, et c'est aussi une anecdote qui m'est précieuse…
Quand on était enfants, tous les matins je racontais à mon frère que durant la nuit j'avais visité un autre monde grâce à une trappe magique située sous mon lit. Il me suppliait alors d'aller le chercher la nuit suivante. Évidemment, je ne l'ai jamais fait. En écrivant les aventures de Darryl Ouvremonde, j'ai voulu lui offrir un dernier cadeau et lui faire visiter cet univers fantastique auquel on ne pouvait accéder qu'en passant sous mon lit.
Dès 2008, j'ai beaucoup écrit et dessiné sur ce jeune héros qui s'est depuis glissé dans nombre de mes livres en me demandant quand viendrait son histoire rien qu'à lui. Jusqu'à il y a peu, je ne pouvais pas lui répondre, jusqu'à ce que mes amis, Rémi Guerin, Nicolas Mitric, Sylvain Dos Santos, et moi-même fondions le studio Termites Factory. Les termites connaissaient Darryl car je parlais parfois de lui sans pour autant faire lire ses aventures, mais récemment, ils m'ont demandé s'ils pouvaient en découvrir plus… et après quelques pages dans l'Ouvremonde, ils m'ont clairement dit que Darryl ne pouvait rester dans l'ombre plus longtemps.
Alors me voilà aujourd'hui en train d'écrire ces quelques lignes.
Pour vous parler de Darryl Ouvremonde le plus simplement possible, il me faut y aller avec le cœur car je le garde sur mon bureau depuis des années, comme un secret difficile à partager. Quelques éditeurs à qui j'ai pourtant dévoilé des extraits du roman m'ont tous proposé de l'éditer et il a bien failli l'être, mais j'ai toujours reculé en prétextant qu'il n'était pas prêt. Lui et moi n'étions pas prêts, en vérité.

Aujourd'hui, les choses ont changé. Le bon moment, la bonne équipe, les amis, l'envie de faire découvrir Darryl et son Ouvremonde, tout pousse mon héros dans la lumière. C'est pourquoi avec Rémi et Nicolas, je suis en train d'écrire le mot « fin » au premier tome de la série, et croyez-moi, ces trois petites lettres ne sont qu'un début. Avec les Termites qui me prêtent main-forte pour illustrer et finaliser tous les compartiments de ce que nous voyons comme le roman illustré le plus ambitieux de notre carrière, nous sommes fiers de vous dire que Darryl Ouvremonde paraîtra bientôt.
Mais l'histoire serait bien trop simple si elle s'arrêtait là. Nous désirons que ce premier tome soit énorme, pétillant, riche, fascinant, qu'il fasse rêver et voyager nos lecteurs, qu'il les terrifie, les fasse vibrer, les replonge en enfance et leur donne l'envie de retourner la moindre pierre de l'Ouvremonde. C'est pourquoi nous comptons bientôt lancer une campagne Ulule afin de financer la publication de ce roman si particulier pour nous. Nous espérons que les fonds nous permettront de créer un ouvrage magnifique, un de ceux qu'on parcourt sans se lasser, qu'on fait lire à ses proches ou qu'on ne laisse jamais au fond d'un carton après un déménagement. Mais pareille ambition ne se concrétisera pas sans tous les lecteurs, les curieux et les rêveurs qui voudront bien nous suivre dans cette aventure.

Alors comme on dit dans l'Ouvremonde, à dare-dare.

Olivier Peru

PS : aux lecteurs de Martyrs qui attendent le Livre III, ne vous inquiétez pas, je travaille activement à son écriture, mais c'est un gros bébé qui devrait peser dans les 800 pages et il me faut encore quelques mois pour clore la geste d'Irmine et Kassis.
Enregistrer un commentaire